la consommation éco-responsable

la consommation éco-responsable… ou comment chacun peut contribuer à la sauvegarde de son environnement

La presse nous alerte fréquemment sur la pollution produite par nos voitures, nos usines, nos déchets. Mais savez-vous que cette éco-responsabilité couvre un périmètre beaucoup plus vaste et que chacun peut apporter sa pierre à l’édifice?

Etre éco-responsable, c’est

  • se sentir responsable par rapport à l’environnement
  • se développer dans le durable et le renouvelable, apprendre à économiser et à partager de façon équitable les ressources environnementales
  • garantir une croissance économique créatrice d’emploi et d’équité sociale.

Cela désigne l’ensemble des actions sur la Filière Distribution ainsi que sur l’évolution des Comportements d’achat des Consommateurs.

Chacun a la possibilité d’être acteur

La Cueillette des Saveurs s’est engagée dès son implantation en pratiquant le circuit court. Le rapprochement avec des Producteurs régionaux permet un soutien à l’économie locale, tout comme la volonté de réduire au minimum le nombre d’intermédiaires.

tampon eco responsable


Depuis avril.15, un second pas a été initié avec le maintien en vente des produits dont la DLUO (Date Limité d’Utilisation Optimisée) est proche, voire dépassée.

En contrepartie, une Promotion est appliquée, afin de remercier chaque consommateur dans sa démarche.
Bien entendu ces produits font l’objet d’un affichage spécial, avec l’utilisation du logo éco-responsable, la mention du prix d’origine et le nouveau prix.

Mais… est-ce légal?

Selon une publication de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes), il est tout à fait possible de maintenir à la vente un produit dont la DLUO est dépassée.
Le Site Officiel de l’Administration française (lien direct) confirme cette publication – Mise à jour le 15.12.2014 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

ATTENTION toutefois, à ne pas se tromper sur les sigles

La DLC (Date Limite de Consommation) : « à consommer jusqu’au… » est une date à ne jamais dépasser en tant que vendeur.

Concernant la DLUO, il existe plusieurs seuils. Trop facile, sinon…. !

« A consommer de préférence avant le… » JJ/MM/AAAA < 3 mois
« A consommer de préférence avant fin… » MM/AAAA Entre 3 et 18 mois
« A consommer de préférence avant fin… » AAAA 18 mois

Et le client, qu’en pense-t-il? quelles sont ses réactions?

Ces quelques mois de mise en place démontrent clairement que cette évolution dans le schéma d’achat entre dans les mœurs. La réflexion a commencé.

Il faut reconnaître que la décision de l’Assemblée nationale de légiférer contre le gaspillage alimentaire a favorisé cette prise de conscience collective:

L’Assemblée nationale a adopté le 21 mai plusieurs amendements relatifs à la lutte contre le gaspillage alimentaire, et notamment que les grandes surfaces et les surfaces commerciales de plus de 400 mètres carrés auront désormais l’interdiction de jeter et de détruire des denrées alimentaires, et l’obligation de signer une convention de don avec une association de solidarité agréée. (article)

003

.

Ce qui est surprenant -de ma petite lucarne- c’est de constater que cette acceptation est favorisée dans le cadre d’un achat destiné à l’acheteur, pour sa propre consommation. Si c’est pour un cadeau, le choix se portera vers un autre produit, moins susceptible de porter atteinte à « l’image de qualité » du produit.

.

.

A chaque avancée, si petite soit-elle, chacun contribue efficacement !